Et maintenant les salaires se cassent la gueule aussi !

La semaine dernière j’ai été contactée par une agence d’intérim qui m’a proposé un remplacement courte durée jusqu’à la fin du mois…

Le hic ? le salaire, je passais d’environ 2300 euros brut/par mois à 1850 ! non négociable…Pour un poste à responsabilité équivalente à ce que je faisais auparavant !

Bon j’ai calculé, je me suis dit ok pourquoi pas, ça dépanne, et vaut mieux bosser que de se retrouver à rien faire.

Hic numéro 2 : la boîte d’intérim m’annonce que le contrat risque de durer plus longtemps que prévu, jusqu’à la fin de l’année. Alors quoi, je refuse ?? J’accepte, en acceptant de vivre, d’aller bosser, de me payer les transports et cie en tirant encore plus la langue que d’habitude ? Lorsque je leur ai dit le montant de mon loyer, et que je ne bénéficie d’aucune aide, ils ont compris que c’est hors de question pour moi de travailler plusieurs mois à un salaire aussi bas…

C’est la première fois que je refuse un boulot… et ça me rend dingue… !

 



Des Niouzes

Pas mal d’entretiens la semaine passée, sans vraiment de retombées d’ailleurs… le train train quotidien quoi.

J’ai été contactée par les RH d’un grand labo pharmaceutique pour une mission, dans le même labo que ma toute dernière mission d’ailleurs.. je ne sais pas si ça s’est ressenti mais je n’ai vraiment pas envie d’y retourner (même s’il s’agit d’un poste sur un autre site, et même si le service en question n’a strictement rien à voir avec tout ce que j’ai  pu faire avant).

J’ai été voir un spectacle magnifique de Maurice Béjart samedi (merci à mes cousins), « le tour du monde en 80 minutes », et cette semaine je vais aux concerts de Christophe Willem et Zazie :-) ).

 



C’est comment l’intérim ?

Allez, je vous fais un petit résumé du recrutement et de la vie d’intérimaire. Dans mon cas.

J’ai mon cv sur un site d’emploi très connu. Les boites d’intérim consultent ces cvs, puis me contactent sur mon portable. Elles me disent de venir car elles ont un poste à me proposer, et me donnent tout un tas de pièces jointes à apporter, diplômes, certificats de travail.

Une fois sur place, il faut remplir un dossier de candidature. Puis on est reçu par un attaché de recrutement qui survole votre carrière, vous annonce en général qu’il n’a rien pour l’instant mais qu’il vous garde dans leurs dossiers. Merci au revoir.

Chanceux ? ils vous annoncent qu’ils ont un poste. Ils envoient votre cv. Coup de pot, la boîte est intéressée, donc convocation à un entretien dans cette société, entretien, et là c’est oui ou non.

C’est oui : vous êtes content, vous avez du taf pour un jour, un mois, six mois. Vous recevez votre contrat, les bordereaux d’heures. On vous annonce le salaire : en général le même que la personne remplacée, ou l’équivalent d’une personne dans le même poste dans la même société. Plus la prime de précarité et les congés payés… 20 % à la fin de la mission.

Une fois entré dans la société, vous ne bénéficiez pas des avantages de la mutuelle, du CE, vous n’avez pas accès au parking de la société, par contre vous avez accès aux mêmes conditions au restaurant d’entreprise et au remboursement de la carte orange.

Bien souvent, les personnes titulaires ne sont pas forcément très heureuses de votre arrivée, il faut dire que chez les intérimaires, il y a à boire et à manger, mais dans une période plus ou moins longue, vous faites figure de paria.

Vous devez en un temps record assimiler les us et coutumes du poste, vous familiariser avec les personnes, les contacts, on vous demande d’être opérationnel le plus rapidement possible.

Toutes les semaines, vous devez remplir un bordereau d’heures. Attention peu importe que vous fassiez 35 ou 40 heures, il faudra TOUJOURS noter le même nombre d’heures, même si vous faites des heures sup’. A vous de vous arranger avec vos supérieurs pour récupérer les heures supplémentaires qui ne vous seront jamais payées. Le bordereau d’heures doit être signé puis renvoyé à la société d’intérim, plus le double aux RH de la société.

Si vous êtes dans une grosse société d’intérim du type Kelly ou Manpower, bingo, vous avez de la chance, vous pouvez être payée hebdomadairement.. sinon, c’est mensuel. mais vous n’êtes pas payé le 31 du mois, non non !!! mais le 12 du mois suivant. Ah, vous avez un loyer, une nounou, les transports à payer ? il faut faire une demande d’acompte. Mais pas la dernière semaine du mois, avant, donc le montant est d’autant plus faible !

Vous voyez vos collègues titulaires bénéficier d’une prime à Noël, ou pour les vacances, voire les deux… des bons cadeaux pour Noël aussi.

Vous, vous téléphonez à votre entreprise d’intérim. Devinez à quoi vous avez droit pour Noël ?? et bien, vous avez le droit de venir partager, dans les bureaux de votre agence d’intérim, une galette des rois. Si si. Et vous devez vous sentir heureuse, mais si, la vie d’intérimaire après tout, c’est fantastique !!

Mais bon, vous savez quoi, si vous avez été satisfaisant à la fin de la mission, si vous avez de la chance et que vous avez des collègues sympa, on fait un pot pour vous. Et vous savez, ça fait plaisir (et je ne suis pas du tout ironique sur ce coup là) de voir que vous avez pu rendre service, pendant quelques temps. Tenez, on vous fait même un cadeau de départ… vous en auriez presque les larmes aux yeux. Cette collègue titulaire, avec qui vous avez passé de bons moments vous demande de donner des nouvelles.

Vous êtes gentille, vous le faites, elle aussi écrit un mail de temps en temps. Mais avec le temps qui passe, vous oubliez, vous passez à autre chose…



Encore….

Demain entretien à Paris dans une boîte d’intérim, pour un poste dans un autre labo pharma, en CDI ce coup ci.

Désavantage : le poste est à Neuilly sur Seine, et à un endroit très peu accessible facilement par les transports ; hormis en navette de la société…

J’aimerais également pousser un coup de gueule contre ces entreprises qui font appel systématiquement à des entreprises d’intérim… connaissent elles leurs critères de sélection ? connaissent elles dans quelles conditions elles font travailler leurs employés ??? maintenant ces mêmes sociétés d’intérim servent même d’intermédiaires pour le recrutement de CDI ! merde, c’est grave bon sang !!!

 



Mes loisirs, mes passions…

En dehors du boulot, j’ai pas mal de passions…

La Musique tout d’abord. J’aime la musique, de toutes sortes, pop/rock tout d’abord, mais aussi world, variétés, enfin, pas trop variétés, jazz, classique, bref… je pense être quelqu’un d’éclectique. Mes artistes préférés vont de Radiohead à Bach, de Peter Gabriel à Bénabar, de Youssou’n Dour à Christophe Willem, de Goldfrapp à Sigur Ros.

Les voyages, ensuite. J’aime voyager, découvrir de nouveaux horizons, rencontrer d’autres cultures, même si je ne voyage pas assez à mon goût… les moyens ne suivent pas toujours, malheureusement.

Le cinéma… je suis assez cinéphile, j’aime le cinéma engagé américain ou français… Je déteste les grosses productions tape à l’oeil ! mes préférences vont pour les films de Scorsese, Tim Robbins, Sean Penn, ou Truffaut, Jeunet chez les français.

Ensuite je m’investis autant que je le peux dans quelques organisations humanitaires, telles qu’amnesty international, et je vais visiter des personnes malades dans les hôpitaux.

Plus politiquement parlant, j’ai une profonde aversion pour le gouvernement actuellement en place dans mon pays, je suis une écologiste acharnée, je ne supporte pas de voir ma planète détruire par l’égoïsme de l’humain.

Je joints une petite vidéo de sigur ros… un groupe islandais que j’aime beaucoup emoticone

Image de prévisualisation YouTube



Mon expérience… la dernière en date !

Pendant 9 mois, j’ai travaillé au sein d’un département médical, gros laboratoire, situé en plein Paris.

Je travaillais pour une personne qui écrivait des rapports d’expert, où je devais effectuer des tâches de recherche de documents, de bibliographies, de mise en page, et d’envoi ensuite. Rien de bien folichon. Je travaillais avec une intérimaire avec qui je partageais mon bureau.

Cette personne était dépressive en permanence, faisait son boulot n’importe comment, ce qui faisait qu’elle se faisait régulièrement engueuler par son propre supérieur hiérarchique… super !! moi j’avais ma propre chef, ça se passait plutôt bien avec elle, au point que mon contrat fut renouvellé pour une période plus longue.

Ma collègue mit fin du jour au lendemain à sa mission, me laissant me dépatouiller avec son boulot en plus du mien… sympa… emoticone… heureusement sa remplaçante arriva bien rapidement, et là ce fut bonheur car je tombais sur une jeune fille adorable, dynamique, souriante, agréable, bref… un peu fofole peut être, mais quel bonheur !!

Ma chef donna sa démission, écoeurée par le système de cette entreprise, et fut remplacée par un médecin qui mit en place (enfin, voulut mettre en place) des réformes, et ce fut le bazar… l’assistante titulaire nous prit en groupe, moi et ma collègue, alors qu’elle même ne faisait rien… bref, nous on faisait notre boulot, on s’entendait super bien, ce qui visiblement créait des jalousies ailleurs.

Deux mois avant la fin de ma mission, on me dit que mon contrat n’était pas renouvelé. Celui de ma collègue, si… bon elle coûte moins cher certes, donc je pris la porte. Sans trop de regret finalement, mais un peu de rancoeur tout de même…

Mon supérieur hiérarchique me soutint dans mes recherches, je sais que contacté par un employeur potentiel il a dit du bien de moi… je lui en suis gré. Mais en attendant pour moi c’est la galère… à nouveau…

Le chemin des ASSEDIC, la galère des agences d’intérim, etc…



Quelques mots sur moi…

Je me décide à créer ce blog, car cette semaine, j’ai eu droit à une grosse déception.. une de plus.

J’ai terminé une mission dans un très grand labo pharmaceutique en décembre ; peu de temps avant la fin de ma mission j’ai été contactée par un institut de recherche médicale, très connu, qui souhaitait me rencontrer pour me proposer un poste.

Premier entretien avec la RH, qui a duré toute l’après midi, avec tests. Puis à la rentrée de janvier, deux entretiens avec le chef de service. Au premier entretien j’ai eu l’impression que ça avait super bien marché… au deuxième, j’étais beaucoup moins sûre de moi… et à raison, puisque mardi dernier, j’ai reçu un appel des RH m’indiquant que finalement non merci… bien entendu, ils gardent mon cv, « au cas où un nouveau poste se libérerait ».

Pour moi ce poste était une opportunité non seulement de sortir de l’intérim, mais, surtout, de ne plus travailler dans l’industrie pharmaceutique, qui me déplaît de plus en plus (voire, qui me dégoutte Indeci).

Bref, une déception de plus… ça a été la goutte d’eau… et me voici, donc !



Bonjour tout le monde !

Bienvenue sur Unblog.fr, vous venez de créer un blog avec succès ! Ceci est votre premier article. Editez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer ! Votre mot de passe vous a été envoyé par email à l’adresse précisée lors de votre inscription. Si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le courrier n’a pas été classé par erreur en tant que spam.

Dans votre admin, vous pourrez également vous inscrire dans notre annuaire de blogs, télécharger des images pour votre blog à insérer dans vos articles, en changer la présentation (disposition, polices, couleurs, images) et beaucoup d’autres choses.

Des questions ? Visitez les forums d’aide ! N’oubliez pas également de visiter les tutoriels listés en bas de votre tableau de bord.



fanette54 |
chipounette |
tresorier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RIGOLO
| PARC ou PARC
| 100% MON VIDEO-BLOG par XXX...